Craig Wright Se Fait Un Trou Encore Plus Profond

L’audience en cours entre @Hodlonaut et Craig Wright devient de plus en plus chaude alors que nous pensions qu’elle ne s’aggraverait plus jusqu’à la parution du document contenant les résultats d’un audit indépendant réalisé par KPMG, une société d’audit multinationale qui propose ses prestations en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Cependant, Craig Wright est une personne qui ne manque jamais de désennuyer. Cette fois, il a été démasqué comme menteur par Dustin Trammell lui-même.

Le “véritable” adopteur précoce s’exprime

Au cours de l’audience, Craig Wright a été demandé s’il avait déjà partagé des informations sur le développement de Bitcoin avec d’autres personnes et s’il avait demandé de l’aide pendant le processus de développement. À cela, Craig Wright a répondu qu’il partageait régulièrement des informations avec de nombreuses personnes, dont Dustin Trammell.

Ce dernier est une personne célèbre dans la communauté Bitcoin car il a été un adopteur précoce, un mineur et l’assistant de Satoshi Nakamoto. Cependant, Trammell n’a jamais été impliqué dans le développement initial, n’a jamais rencontré Satoshi dans la vie réelle et n’a jamais reçu de documents ou de questions concernant son domaine d’expertise (Trammell est un chercheur en sécurité de l’information) avant que le descriptif du projet et le code de Bitcoin ne soient publiés par Satoshi.

Trammell a déclaré avoir commencé à explorer le réseau Bitcoin simultanément avec d’autres personnes et avoir partagé ses connaissances en matière de cryptographie avec Satoshi, mais n’avoir jamais participé au développement actif. Il a soumis des bogues, écrit des lettres à Satoshi, et n’a pas été impliqué dans Bitcoin de quelque manière que ce soit avant sa mise à disposition du public.

Lorsque la nouvelle de l’audience et de l’échange entre l’autoproclamé Nakamoto et son conseiller juridique est parvenue à Dustin Trammell, celui-ci a publié un blog dans lequel il affirme n’avoir jamais reçu de documentation et n’avoir eu aucune communication avec Satoshi avant le développement et la publication du projet.

Craig Wright ne semble pas de s’en donner soucis

Il y a tant de gens qui accusent cet homme de mentir et de déformer la vérité. Cependant, même sous serment et face à des accusations de parjure, M. Wright poursuit sa campagne publique visant à convaincre le monde qu’il est bien Satoshi Nakamoto. Cette affaire judiciaire devrait sceller l’affaire sur ce sujet une fois pour toutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *